Le retour du cabaret du grand toxique, en tournée à Paris, Barjols, Lyon

« Tout est prêt ... Claude Astier est venu un peu plus tôt pour tout préparer.
Il a déposé sa guitare dans un coin, son petit paquet de disques et contemple maintenant la salle encore vide et malodorante du tabac froid fumé de la veille.
Ce soir, une nouvelle fois, la petite salle du Connétable va résonner des voix de vieux chanteurs sur le retour comme de celles de ceux tombés de la dernière pluie. Elle sera le théâtre de chansons hardcore, de prises de parole poétiques et érotiques ou encore chargées de satire sociale.
Il y a aura des blancs juste après les chutes des blagues trop peu travaillées et des instants de magie au coin des mots tissés de joliesse.
Ce soir Claude Astier, comme chaque soir, a convoqué des artistes qu’il aime et la recette collectée au chapeau sera intégralement bue par l’ensemble des convives.
S’il reste le maître de cérémonie incorporant ses propres chansons entre les passages de ses invités, il n’est pas le plat principal, il n’y tient pas, il n’y a jamais tenu.
Il est simplement le fromage avec le verre de vin et il laisse volontiers la vedette ... Tout est prêt »
Claude Astier, disparu il y a 5 ans, auteur compositeur interprète anarco-foutraquopoétique, était un cancre érudit, un clown triste et un partageur. Pendant de nombreuses années, il annexe la cave du Connétable à Paris (ancien repère de Maurice Fanon) et convoque ses amis artistes ou simplement ceux croisés au hasard des rencontres qu’il n’ a jamais cessé de provoquer.
C’est le Cabaret du Grand Toxique et celui-ci voit se succéder au fil des années, tous les diseurs de texte, poètes en herbe et chanteurs, qui se reconnaissent dans l’atmosphère destroy de Claude et dans sa façon d’appréhender avec malice, ce monde qui navigue en eaux troubles.
Sous l’impulsion du Melting Potes de Vincent, Richard, Bacchus Thomasi…. et avec le soutien de Dominique Mac Avoy (compagne de Claude) et de Manon Martin (fille de Claude) l’idée de continuer à faire vivre le Cabaret du grand Toxique de Claude Astier est née.

« Tout est prêt ... Claude Astier est venu un peu plus tôt pour tout préparer.
Il a déposé sa guitare dans un coin, son petit paquet de disques et contemple maintenant la salle encore vide et malodorante du tabac froid fumé de la veille.
Ce soir, une nouvelle fois, la petite salle du Connétable va résonner des voix de vieux chanteurs sur le retour comme de celles de ceux tombés de la dernière pluie. Elle sera le théâtre de chansons hardcore, de prises de parole poétiques et érotiques ou encore chargées de satire sociale.
Il y a aura des blancs juste après les chutes des blagues trop peu travaillées et des instants de magie au coin des mots tissés de joliesse.
Ce soir Claude Astier, comme chaque soir, a convoqué des artistes qu’il aime et la recette collectée au chapeau sera intégralement bue par l’ensemble des convives.
S’il reste le maître de cérémonie incorporant ses propres chansons entre les passages de ses invités, il n’est pas le plat principal, il n’y tient pas, il n’y a jamais tenu.
Il est simplement le fromage avec le verre de vin et il laisse volontiers la vedette ... Tout est prêt »
Claude Astier, disparu il y a 5 ans, auteur compositeur interprète anarco-foutraquopoétique, était un cancre érudit, un clown triste et un partageur. Pendant de nombreuses années, il annexe la cave du Connétable à Paris (ancien repère de Maurice Fanon) et convoque ses amis artistes ou simplement ceux croisés au hasard des rencontres qu’il n’ a jamais cessé de provoquer.
C’est le Cabaret du Grand Toxique et celui-ci voit se succéder au fil des années, tous les diseurs de texte, poètes en herbe et chanteurs, qui se reconnaissent dans l’atmosphère destroy de Claude et dans sa façon d’appréhender avec malice, ce monde qui navigue en eaux troubles.
Sous l’impulsion du Melting Potes de Vincent, Richard, Bacchus Thomasi…. et avec le soutien de Dominique Mac Avoy (compagne de Claude) et de Manon Martin (fille de Claude) l’idée de continuer à faire vivre le Cabaret du grand Toxique de Claude Astier est née.

Vendredi 17 février à 21h, au Melting Potes de Barjols

Nicolas Bacchus (Thomasi en 1ère partie)

L’impertinent du spectacle est un «pro pour vos capteurs», pour votre révolte désamorcée, votre libido refoulée.

Réservations, cliquez ici

Samedi 18 février à 21h, au Melting Potes de Barjols

Thomasi (Nicolas Bacchus en 1ère partie)

Thomasi c’est le frère, le gars qui t’écoute, qui entend tout et qui te chante les autres, leur visage, leur sourire, leur joie, et leurs peines, les quartiers, les souvenirs qui se traînent en chansons ... jusque dans les poubelles.

Réservations, cliquez ici

-------------------------------------------------------------------

Le Cabaret du Grand Toxique en tournée ...

Paris (75003) Le 11 février 2023 Connétable - 55 rue des Archives

Barjols (83670) Les 17 et 18 février 2023 Melting Potes - Place Victor Hugo

Lyon (69004) Les 25 et 26 février 2023 Agend’Arts - 4 rue Belfort

Partagez cette page